Le chamanisme et les chevaux, une histoire vieille comme le monde

Depuis le début de l’humanité, les chevaux et le chamanisme nous aident à danser dans le chaos avec davantage de grâce.

Un jour où je me tenais près de mon cheval Dakota dans une intention méditative, j’ai vécu une expérience qui devint par la suite un enseignement. Lorsque je parvenais à faire le vide mental, il s’approchait doucement de moi et fermait les yeux; lorsque mon mental s’activait, il s’éloignait d’un pas. Nous étions ainsi depuis 15 minutes, connectés dans une danse silencieuse, quand j’ai tendu ma main pour le caresser. Fin du moment d’éternité. Dak s’est poussé avec irritation et j’ai ressenti son message aussi clairement que s’il m’avait parlé: «pourquoi il faut toujours que tu ‘fasses’ quelque chose?» Effectivement, pourquoi ai-je toujours besoin de ‘faire’ quelque chose? Cette réflexion fut le début d’une histoire qui n’est pas encore terminée; une histoire de chevaux et de chamanisme.

La présence, porte de l’Intuition : une question de survie !

S’ils veulent survivre, les chevaux doivent être présents, connectés. En tant que proies, ils ont développé cette facilité à interpréter les émotions des êtres vivants qui les entourent. Contrairement à nous qui manifestons de l’inconfort devant certaines émotions, les chevaux abordent leurs ressentis désagréables comme des informations utiles qu’ils utilisent pour agir spontanément. Qu’il s’agisse de fuir ou de négocier une parcelle de foin, ils réajustent leurs comportements et leurs réactions de façon à libérer cette émotion. Ils retournent ensuite à un état de neutralité, soit leur état naturel.

Par conséquent, les chevaux sont de grands enseignants de la Présence. Ils sont particulièrement efficaces pour ouvrir la porte de l’intuition chez les humains et nous aider à retrouver ‘notre’ Présence, cette qualité d’Être si facilement perturbée par le chaos qui nous entoure. Maîtres de l’intuition, les chevaux reconnaissent et répondent à l’émotion réelle derrière notre façade. C’est pourquoi il est difficile, en leur compagnie, de cacher la crainte ou de camoufler la colère et la tristesse que nous pouvons ressentir. De grands sanglots émergent parfois spontanément chez des personnes côtoyant pour la première fois des chevaux; ils induisent l’authenticité. Par leur qualité d’être, ils nous aident à accéder à notre univers intérieur, à “Je suis”, et de là, à nous connecter à l’univers.

Les sages reconnaissent que le chemin de l’éveil ne contourne pas les difficultés liées à l’existence et il est aisé de ‘fuir l’expérience’, de flotter au-dessus lorsque le chaos envahit notre espace. La Présence propose l’inverse: rester pleinement connecté à ce qui se passe, peu importe ce qui se passe. Comme les chevaux.

Expérience chamanique avec les chevaux 

Fox et un participant. Le cheval et le chamanisme se catalysent mutuellement pour ouvrir notre corps et notre esprit conditionné à un nouveau mode de perceptions et de sensations intérieures.

Comme les chevaux, les esprits-alliés sont des enseignants. Pour définir ce qu’est un esprit-allié, Carl Jung évoquerait ces grands archétypes provenant de l’inconscient collectif dont la sagesse s’accumule depuis le début de l’humanité. La mythologie chamanique considère plutôt les esprits comme des entités à part entière, des consciences évoluées non incarnées. Ces deux perspectives ne s’excluent pas pour autant. Lorsqu’on s’y connecte consciemment, ces esprits ou archétypes sont des enseignants, guides, et aides subtiles dans notre vie et notre développement personnel. Se connecter au bassin de connaissances accumulées depuis des siècles dans l’inconscient collectif des chevaux est d’une réelle richesse pour eux, mais également pour les humains qui se connectent à la sagesse du cheval. Le chamanisme facilite cette connexion au ‘grand esprit du cheval’. Le cheval et le chamanisme se catalysent mutuellement pour ouvrir notre corps et notre esprit conditionné à un nouveau mode de perceptions et de sensations intérieures. Chaque personne y vit une expérience sur mesure, en compagnie d’un cheval ‘actif’ dans cette expérience. J’ai cette image très forte d’un participant à genou devant Dakota, leurs deux fronts appuyés l’un contre l’autre. Deux esprits étaient en relation, une impression de ‘danse’ se dégageait fortement de leur étreinte immobile. Danser, voilà une métaphore qui décrit bien la “relation” qui se crée avec un cheval ou avec un esprit-allié lorsque le silence se fait sur notre écran mental. Car il s’agit bien d’une relation, d’une connexion dirigée volontairement vers une autre entité, un autre esprit que le sien. Le participant partagera plus tard n’avoir “jamais vécu une expérience aussi chamanique”!

Dakota est une adolescente. Les rencontres en chamanisme accompagné des chevaux ont pour but de cultiver notre connexion profonde avec la Terre et le Ciel, avec les autres et avec nous-mêmes.

Cheval, humain chamanisme : une danse vieille comme le monde

Depuis le début de l’humanité, les chevaux et le chamanisme nous aident à danser dans le chaos avec davantage de grâce.

Certains chamanes s’adressent à leur tambour comme à un équidé : « en chantant, le chamane le transforme en cheval puissant ». Le battoir en guise de cravache, le tambour-cheval est considéré comme le moyen de transport sur lequel le chamane passe de la réalité ordinaire (RO) à la réalité non ordinaire (RNO), telle que l’avait nommée Castaneda.

Cette relation que nous avons avec le cheval et le chamanisme est inscrite depuis des milliers d’années dans la psyché collective de l’humanité. En synergie, le chamanisme et les chevaux agissent comme un pont entre ce monde et le monde de l’esprit, nous permettant la récupération de notre pouvoir, ultime revendication de notre souveraineté spirituelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu
X